Autres

Définition de la qualité du vin

La tendance mondiale de la consommation de vin a récemment entraîné une augmentation de la recherche de la qualité, mais qu’entendons-nous par qualité ?  L’évolution globale de la consommation de vin fait apparaître ces derniers temps, dans tous les pays, une augmentation de la recherche de la qualité. Mais qu’entendons-nous par qualité, et surtout, comment la reconnaître ? Nous passons en revue tous les cas dans lesquels la consommation de vin est conçue comme une qualité. Pour un test réussi, il est commandé de goûter un échantillon en assistant à la vente de vins en primeur des grands crus du Bordelais

Qualité formelle

La qualité formelle pourrait être définie comme la recherche de marques de qualité collectives, c’est-à-dire la recherche d’un ensemble de vins avec certaines règles formelles ou de vins attendus. Celles-ci vous offrent une familiarité ainsi que des garanties d’origine, de traçabilité, d’hygiène, de santé, …

L’exemple le plus clair de la qualité formelle est celui qui unifie les vins sous des marques collectives ou “labels de qualité” (Appellations d’origine, Vins de Terre, IGP,…) qui sont tous régis par des lois et règlements nationaux et supranationaux qui définissent les conditions de production et les caractéristiques générales des vins. Ces marques de qualité certifient que toutes les conditions de production ont été formalisées, par écrit, et ont été appliquées. La qualité perçue dans ces cas n’est que le résultat de cette marque.

Qualité culturelle

Depuis ses origines mythiques, religieuses et historiques, le vin s’est accompagné d’une aura extraordinaire. Elle est profondément intégrée dans toute la culture méditerranéenne et occidentale et, plus récemment, dans le monde (à l’exception de la plupart des pays de culture musulmane).

Il ne s’agit pas d’un simple aliment ou d’une boisson de plus. Il suffit de se souvenir de son rôle central dans des événements aussi divers que la liturgie chrétienne, les premiers voyages en Amérique ou son origine il y a plus de 2 000 ans, les événements quotidiens et les célébrations fréquentes de toute notre vie. Dans ces cas, la qualité est perçue comme un élément de l’histoire et de la tradition, où les valeurs de l’Église sont mises en avant.

Qualité sensorielle

La qualité sensorielle est l’utilisation la plus courante du terme et le sens habituel lorsqu’on parle de “qualité du vin”. C’est d’abord la qualité perçue lors de la dégustation, c’est-à-dire la qualité appréciée à travers la dégustation, mais des facteurs de marketing peuvent également l’influencer.

Cette qualité est relative et très difficile à quantifier, car les goûts personnels varient d’une personne à l’autre. Donc ce qu’un consommateur peut considérer comme un vin de bonne qualité pour un autre peut être de qualité moyenne ou faible.

Ainsi, le consommateur moyen qui débouchera une bouteille pour un repas pourra apprécier une qualité bien différente de celle d’un professionnel du secteur pour le même vin. Par conséquent, la qualité sensorielle est également influencée par des facteurs de perception autres que la dégustation, tels que le prix, la marque, l’image du produit ou le contexte de consommation.

La qualité sensorielle est donc une qualité subjective et multiple dans ses niveaux, dans les types de vin et dans les perceptions du sujet. C’est, en somme, le résultat de la rencontre entre le vin et la consommation dans une situation donnée.